Faut-il opter pour le rotin pour ses meubles ?

Par le juillet 1, 2014

Le rotin est une plante asiatique de la famille des palmiers. D’ailleurs son nom vient du malais Rotang qui en est une espèce de la même famille. Quand on parle du rotin en ébénisterie, on parle en fait de la moelle du Rotin qui est une fibre plus pratique que l’osier pour la confection de mobiliers en bois. Il est d’ailleurs possible de l’acheter soit sous forme de meubles, soit sous forme manufacturée et prête à être travaillée ou enfin à l’état brut.

meuble rotin

Le travail du Rotin

Pour être travaillé, le Rotin est préalablement préparé directement sur le lieu de cueille. Ils sont en général débités en lianes de 3 à 7 mètres de long et littéralement épluchés pour ne garder que la moelle. Puis, ils sont mis à sécher. Ensuite, ils sont acheminés vers des centres spécialisés pour être traités avec des vapeurs de souffre et trempés dans des bains chauds avant d’être de nouveau mis à sécher. Ils seront alors manufacturés.

Comme dit plus haut, le travail du Rotin est plus facile que celui de l’osier. Souple ou dur selon le diamètre du tronçon, il peut servir à toutes les étapes de la confection d’un meuble. De plus, sa solidité en fait un élément très résistant à la tension. La longueur de ses brins permet également de bien le travailler en évitant les possibles raccords (fréquents) avec le travail de l’osier.
Enfin, il est également très facile de le vernir ou de le peindre.
Il est à noter que le rotin à travailler s’achète au poids en ligne ou en magasin.

Le mode opératoire

Pour réaliser un meuble en rotin, il est primordial d’être bien équipé. Ainsi, il est recommandé d’avoir une pince coupante, une pince adaptée au coudage des brins et enfin un couteau à pointe bien affûtée pour réaliser les entailles nécessaires. Il peut également être utile d’avoir un objet lourd pour maintenir la liane en tension.

  • Le cintrage : il s’agit d’une étape de préparation permettant de courber le Rotin lors du travail. pour cela, le plus simple est de laisser tremper le rotin dans une bassine d’eau froide pendant quelques minutes. L’autre technique est plus compliquée et est réservée aux professionnels qui ramollissent les lianes grâce à la vapeur d’eau.
  • L’assemblage : C’est l’étape de construction à proprement parler. Avec des vis, il faut bâtir la charpente du meuble puis, avec des pointes, il restera à fixer les lanières sur la structure ainsi obtenue.
  • Les ligatures : Cette partie de camouflage consiste à enrouler les lianes mouillées le long de la structure pour masquer les éléments de fixation. De plus, cette étape permet de solidifier le meuble en resserrant la structure lors du séchage.
  • Le ponçage : Avant dernière étape, cette partie permet de donner au meuble son aspect doux et luisant. La seule technique valable est celle utilisant l’huile de coude : il faudra le faire à la main.
  • La finition : comme dit plus haut, le rotin est très facile à peindre ou a vernir.

Inconvénients et entretien

Avec son aspect très simple pour la confection des meubles, le Rotin présente un autre avantage avec son entretien ultra simple! Il n’y a absolument rien à faire à part le protéger de l’humidité qui peut déformer la structure. Par contre, il faut également éviter de le laisser trop de temps au soleil ou exposé à un air sec car cela fragiliserait les lianes qui deviendraient alors cassantes.

Enfin, un dernier inconvénient réside dans l’absence d’originalité dans les formes de meubles. En effet, l’élément limitant vient de la nature même du bois qui n’offre qu’une petite gamme de diamètres différents pour les structures des meubles.

Notre conclusion

Le rotin est donc l’élément idéal pour les personnes voulant se lancer dans la construction manuelle de meubles. De plus il offre un rapport qualité prix imbattable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *